Formation spéciale pour Architectes

Mana pour école d’architecture et perfectionnement des professionnels de l’architecture

Cours d’Architecture :

Technique

Dessin
Modelage (terre, plastiline)
Maquette + logiciel 3D

Processus de création

Nous nous initierons au sens profond du dessin par lequel l’objet, l’espace, l’habitat sont générés intégralement. Nous réaliserons des modélisations en terre pour ressentir toute la profondeur d’une construction vivante.

Notions abordées

Harmonie
Volumes
Points de construction et points forts
Sens de l’épaisseur et de la lumière
Contraste
Surface, profondeur
Justesse et équilibre / Proportions
Composition
Exaltation de l’idée / caractère
L’œil comparatif, l’imagination spatiale…

Projet AURALITHE :

le souffle de la pierre

 

    L’école d’art Auralithe organise la formation d’un groupe d’architectes, constructeurs, artisants d’art, urbanistes, artistes,..   créant  une alternative architecturale, technique, politique et éthique à l’issue de sa formation “l’art de l’architecture”, cycle de formation comprenant plusieurs modules .

     Au terme de cette formation vous pourrez intégrer l’agence d’architecture Auralithe, tout en restant indépendant.

Si vous avez été insatisfait de votre formation d’architecte où AutoCAD est devenu le ”maître à penser“, que les contraintes détruisent toute inventivité et sensibilité et que vous passez votre temps derrière un ordinateur, cette formation peut vous intéresser. Il n’y a pas de fatalité, on peut décider de construire autrement :

     Le sens artistique, à travers le dessin, a été occulté des formations des architectes alors qu’il est l’essence même de cette discipline par son expression la plus pure.

 

 

Le dessin est la science de la construction de l’espace.

Non pas le dessin technique, qui est la partie la plus basse de son expression mais le dessin artistique qui nous relie au sens de la Beauté.

  • Les expériences faites uniquement avec des  maquettes ou des logiciels sont insuffisantes pour saisir, ressentir les nécessités d’une construction vivante.
  • Les expériences de toutes sortes proposées couramment, sont loin du travail du langage de la forme pure.
  • L’esprit du dessin artistique permet d’insuffler la vie des formes, l’invention, la relation d’ensemble…
Plan de la Sagrada Familia, Gaudi

Cycle : l’architecture vivante ou organique 

   L’école d’art Auralithe propose des formations professionnelles pour préparer les écoles supérieures d’architecture et des perfectionnements pour les architectes , de 3 à 5 jours et formations intensives de 9 mois à 3 ans.

Module 1 : le langage primordial, le dessin

Toutes ces notions sont expérimentées en direct

L’art d’observer : l’œil et l’esprit

L’art de la contemplation nous relie au sens du Vrai qui organise la Beauté.

L’observation active : la vie du regard ou vivre ce que l’on voit

Une multitude d’expérimentations sont proposées pour éveiller ou développer les sensations et les rendre conscientes.

Comment regarder : l’intensification des perceptions

Poser son regard sur le plein (l’espace, les surfaces, les lumières, les masses, les volumes…), fluidifier le regard à travers la globalité, l’alternance du regard entre tous les espaces dans le sens de la profondeur.

Il s’agit d’apprendre à voir : où mettre son attention, à sentir, à développer sa vision pour éveiller de nouvelles sensations.

L’alphabet de la forme : l’imagination spatiale et les volumes vus en lumière

Visualiser les formes géométriques simples : cube, sphère, cylindre. L’intériorisation des volumes et de la lumière permet de savoir formuler sa vision dans l’espace et de comprendre ce que l’on déplace grâce au trait.

Dépouillement du sens anecdotique en se détachant : des détails, des contours vides, de la ligne qui ne déplace pas de sens (espace, lumière, forme…), de la ligne séduisante et creuse, de la copie naturaliste, d’une vue anatomique, de l’intellect.

Comment s’exprimer avec ces nouvelles connaissances ?

La composition d’ensemble : apprendre à chercher la vision d’ensemble qui donne accès à l’unité de l’œuvre. Chaque partie collabore à l’ensemble.

L’ajustement permanent met en vie le parti pris, la relation d’ensemble et son intensité, tandis que la justesse de prime abord paralyse l’expression ou n’adjoint pas toute la richesse possible du vivant.

Il s’agit de faire évoluer la forme librement, de développer et d’étayer son propos. La plénitude architecturale met en vie les tensions, les liens nécessaires au maintien de l’œuvre.

Synthèse:

  • Découvrir le juste langage 
  • Le volume intérieur et la lumière intérieure : S’exprimer en espace- lumière 
  • L’ Esquisse et la construction en relation permanente à la globalité
  • La sensation vivante de l’expression traduite dans l’ouvrage
  • La géométrie vivante
  • Flux interne d’une forme : élévation d’une colonne
  • Hauteur d’interprétation du dessin de forme ( une même forme peut être plus ou moins vivante ou morte )
  • Relation entre la forme et la contre forme : Yin yang

Application architecturale pour chaque module : 

Dessin, maquette en terre, logiciel de 3D

Toutes ces notions sont expérimentées au travers d’une recherche architecturale libre d’invention et d’après des contraintes techniques proposées.

L’artiste formateur vient étayer les projets de chaque participant grâce aux connaissances artistiques vues précédemment.

  • la contrainte investie par ce nouveau langage : mise au plan, perspective, report métrique, mise en logiciel 3D (brush)
  • Étude de l’architecture du monde entier par le dessin
  • Le croquis
  • Le dessin final
  • Le plan au sol 
  • Le plan de coupe 
  • Plan d’élévation au sol

Module 2 : phénoménologie architecturale

Une pédagogie unique : L’approche phénoménologique

vivre l’expérience unie au juste phénomène

Le mouvement :

-Observer comment un mouvement crée une forme qui croît et se métamorphose 

-Intériorisation du mouvement dans la forme

La lumière :

-Concevoir avec le phénomène de lumière intèrieure

-Générer les contrastes par la conception en lumière

-Faire circuler les formes en lumière

– La phrase spatiale

-Tension et résolution des formes : conduction des forces

Volume et forme :

-la vie des surfaces

-la plénitude des volumes sentis en lumière

-Les relations entre les volumes internes et la forme externe

La masse :

-La masse expressive : travailler avec un fusain large pour sentir la vie des masses en mouvement 

-Créer les yeux fermés avec les mains connectées à la visualisation interne

-Sentiment de la forme – chaleur d’une forme.

-Comprendre le langage sans l’aspect esthétique

  • le sens de la profondeur
  • la couleur en lumière 
  • la relation et fusion entre tous les phénomènes vécus et s’exprimer à travers eux
  • le sentiment de la forme
  • la métrique sensible

Module 3 : l’art du développement

Composition et interprétation

-Le motif : dessin de ligne et sa métamorphose

-Savoir chercher, composer, interpréter

-Langage d’interprétation architecturale : augmenter l’intensité d’expression des formes

-Expérience du phénomène et de la métamorphose des formes

-La contrainte source d’ invention

Module 4 :  Dessin de danse architecturale

-Relation entre la danse et l’architecture

-Création par les mains dansantes

-Construction par visualisation interne

-Élévation sensible d’une forme

-Rendre vivante et sensible une forme générée par la création des mains reliées au langage d’espace intérieur

Module 5 : l’Art, science du rêve

-Rêver les formes: science et sentiment

-Rêver à travers les masses

– Corrélation d’invention entre le plan de sol et l’élévation

-perspective sans  » Perspective » : Millet

-L’interprétation en architecture : Savoir créer une composition et l’ interpréter à l’intensité souhaité

-Avoir le sens poétique de la forme

La pratique dans l’atelier

Consultez les tarifs

Retour aux différentes formations